Change the world.

Any question? Dreadlocks and other.Page suivanteArchives

Wili: “Des parents sous anxiolytiques dans les mines modernes, faut du...

miss-will:

“Des parents sous anxiolytiques dans les mines modernes, faut du gazole dans la bagnole. Rentrer la thune dans ta compagnie, des bénéfices aux actionnaires et toi qui galère pour payer des fringues à tes mômes, que t’es triste à mourir. La jeunesse est au shit, à la C, à la colle, dis-moi…

Il faut le croire, pour le voir.: Je ne connais pas de pire dictature que celle de la communication...

Je ne connais pas de pire dictature que celle de la communication comme on l’entend aujourd’hui. C’est comme ces putains de magazines qui pullulent par milliers et nous apprennent que le must de la féminité c’est de ne pas se nourrir et ressembler à un sac d’os ambulant, que le rouge sera…

(Source : justlostinmyfuckingworld)

"You’re not really an adult at all. You’re just a tall child holding a beer, having a conversation you don’t understand."

- Dylan Moran  (via natashakills)

(Source : rururupansansei, via saltwaterguts)

"J’ai honte. Honte qu’il nous reste si peu d’esprit, si peu de sensibilité, si peu de fraternité. Honte comme un certain 21 avril. Honte depuis ce 21 avril que la bassesse succède à la bassesse. Que l’accumulation des jours ne leur ajoute rien. Honte de voir que sous le vernis d’une société moderne et libre sommeille un immense champ de mines réactionnaire. Honte pour tous les couples homosexuels de ce pays, obligés de supporter cette énorme marche de bêtise haineuse à venir, mais aussi honte pour toutes les familles traditionnelles « maman-papa-enfants » qui s’en iront défiler ce jour là, sans même avoir été effleurés une seconde par l’idée, par la possibilité qu’un de leurs enfants devienne lui-même homosexuel un jour. Et n’y puisse rien. Et tombe amoureux. Et n’y puisse rien. Contre quoi, bon sang, allez vous défiler ? Contre l’avenir ? Contre l’âme humaine ? Contre l’amour ? contre la vie réelle ? Honte.
Sonia ne doit pas avoir le droit d’épouser Charlotte ? Stéphane ne sera jamais le mari de Bernard ? Vous allez défiler dans la rue contre leurs amours ? pour le vôtre ? parce que le vôtre, lui, est légal ? respectable ? Honte. Car rien ne vous donne le droit d’interdire quoique ce soit qui ne vous nuise pas, relisez la constitution. Vous craignez que les mariages gays ne diminuent la natalité ? C’est vrai que nous ne sommes pas assez nombreux. Et en les interdisant, vous pensez quoi ? que les homosexuels, enfin ramenés à la raison par un discours courageux et rationnel, rejoindront en pleurant les rangs de l’hétérosexualité ? en vous remerciant de les avoir sauvés du gouffre ? Honte. Honte de cette misère de la pensée qui va déferler dans Paris comme une boue d’un autre âge, comme une maladie. Car vous ne défilerez ni contre la maltraitance des enfants, ni contre les pères incestueux ni contre les mères tortionnaires ni contre les familles destructrices. Pourquoi ? Parce que cela a le droit d’exister à vos yeux. Parce que ça, c’est naturel. Parce qu’on préfère ne pas le savoir. Parce que c’est dans la famille et ça y restera. Honte. Honte. Absurdité. Profond mépris des hommes et des femmes. En quelle année sommes-nous déjà ? 2013 ?
Pauvre année qui commence. Et pauvres vies que les vôtres qui n’aurez trouvé dimanche aucun lieu de progrès de l’humanité où conduire vos enfants."

- Sophie Lannefranque (via ellednorih)